Domaine : Analyse de rentabilité
Région : Abitibi-Témiscamingue
Année : 2014
Client : CDIVD

Étude de préfaisabilité dans le cadre d’un projet industriel intégré

En plus des pertes d’emplois directs, la fermeture de l’usine de panneaux à lamelles orientées (OSB) de Val-d’Or a entrainé des répercussions négatives importantes sur le reste de la grappe industrielle de la région. Consciente de cet enjeu, la Corporation de développement industriel et commercial de Val-d'Or (CDIVD) désirait mettre en place un projet intégré capable de consolider et d’optimiser la chaine de valeur des produits forestiers de l’Abitibi-Témiscamingue. 

Le mandat confié au Groupe DDM consistait à évaluer les grandes lignes du projet et à dégager les principaux couts et revenus s’y rattachant. La première étape visait à valider et à réviser les paramètres de base et les hypothèses faites par la CDIVD, à examiner l’ensemble des flux des matières premières et les interrelations entre les diverses entreprises, à déterminer les besoins et les profils de consommation d’énergie de chacun. Par la suite, un bilan financier des cinq premières années d’opérations permettait à chacun des partenaires d’entrevoir l’impact du projet sur ses activités. Enfin, le Groupe DDM devait établir un modèle organisationnel dans lequel le rôle des divers intervenants, les seuils critiques d’approvisionnement et de production, les enjeux financiers et les aspects légaux des ententes à conclure étaient précisés. 

En mai 2015, la Ville de Val-d’Or et la CDIVD annonçaient leur volonté d’aller de l’avant. Les investissements prévus pour les 5 entreprises concernées totalisaient près de 350 M$ et créaient plus de 300 emplois directs et indirects en région.